La spirale dynamique est une représentation des différentes visions du monde et du changement. Il repose sur l’identification de paradigmes dominants de plus en plus complexes. Ce modèle s’applique aussi bien au développement d’un individu qu’à celui d’une organisation ou à l’échelle de la société humaine.

Cette modélisation a été développée par Clare Graves. Il a utilisé de grandes séries de tests psychologiques et mis en évidence des logiques.

La spirale dynamique en bref

La spirale dynamique est la succession de plusieurs vision du monde, chacune plus complexe que la précédente. Chaque état de la spirale (appelé v.même) correspond à une couleur. A chaque niveau, la compréhension du sens du monde évolue :

  • Beige : la survie
  • Violet : le regroupement tribal
  • Rouge : la loi du plus fort
  • Bleu : la Vérité ultime
  • Orange : la réussite personnelle
  • Vert : l’harmonie dans un collectif
  • Jaune : la pensée complexe
  • Turquoise : la pensée holistique

A chaque niveau, les repères évoluent. Le modèle peut être utilisé pour identifier le paradigme d’une organisation ou pour penser l’évolution de la société humaine. De façon très synthétique :

Spirale dynamique et changement de la société

Une même valeur se décline différemment selon le paradigme. Ainsi, « le respect » correspond au respect des anciens dans le violet, à l’honneur en rouge, à l’obéissance en bleu. Le « partage » portera sur la vérité en bleu, sur les ressources en orange, sur l’environnement ou la convivialité en vert, ou encore la connaissance en jaune.

Lorsqu’un niveau est atteint, les précédents restent connus et utilisables.
En revanche, les logiques des niveaux ultérieures sont incompréhensibles (ou vues comme sans valeur).
Il peut y avoir affrontement ou détournement entre des logiques relevant de paradigmes différents. Par exemple, Wikipédia est fondamentalement vert. Ce réseau repose sur la collaboration et l’égalité des contributeurs pour assurer une information de qualité accessible à tous. Néanmoins, certains l’utilisent pour promouvoir leurs idées (tendance bleue) ou faire de la publicité pour des produits (vision orange).

Le développement de l’individu

Appliquée au développement personnel d’un individu, la spirale dynamique indique que chacun débute au beige (nouveau-né).

Le niveau de complexité qu’un individu peut atteindre dépend beaucoup de celui de son environnement. Ainsi, dans une société bleue de vérité ultime, Galilée ou Copernic étaient des précurseurs rares du orange (scientifique et rationnel). Aujourd’hui, l’accélération du développement de la société permet l’émergence massive et précoce de personnalités orange, vertes ou jaunes :

Développement personnel

Ainsi la majorité des individus vont atteindre le niveau courant dans la société ou les institutions où ils vivent. Néanmoins, certains resteront à une vision du monde de complexité inférieure. D’autres iront au-delà.

Un même individu peut utiliser plusieurs niveaux de développement, notamment dans des contextes différents. Par exemple : orange dans une activité sportive orientée performance, vert dans un contexte amical et bleu dans un travail très structuré par des règles et une hiérarchie stricte.

Enfin, un même individu peut changer de valeurs de surface, sans changer de paradigme. Ainsi, un syndicaliste qui deviendrait prêtre resterait dans un paradigme bleu « obéissance à une vérité », tout en changeant ce qui lui apparaît comme la vérité au fil de son parcours de vie.

La spirale dynamique en management

Les visions du monde ont tendance à s’affronter. Ainsi, au sein d’une équipe à dominante verte (harmonie, collaboration), un acteur de type orange apparaîtra comme un « loup aux dents longues » avec un fort risque de rejet par le collectif. A l’inverse, un orange percevra un vert comme utopiste et inefficace. La spirale dynamique permet de clarifier des difficultés à faire communiquer des individus de paradigmes différents.

A chaque vision du monde correspond des méthodes de management. Néanmoins, le management a surtout été introduit et théorisé dans un environnement orange, qui favorise le pilotage de l’action vers l’obtention d’un résultat.

Spirale dynamique et management

Le niveau jaune est le premier à être capable de concevoir et faire cohabiter plusieurs des paradigmes antérieurs dans un même contexte.

Ainsi, les 5 disciplines théorisées par P Senge regroupent des outils qui font des liens entre les paradigmes :

  • Maîtrise personnelle : développement individuel (orange) et acceptation de l’incertitude (jaune)
  • Vision partagée : harmonie (vert) des visions individuelles (tous paradigmes)
  • Modèles mentaux : prise de conscience (jaune) du raisonnement utilisé (orange) dans une visée de mise en relation (vert)
  • Equipe apprenante : participation et dialogue (vert) selon des règles partagées (bleu) avec un objectif de performance (orange) collective (vert)
  • Pensée systémique : outil typiquement jaune pour faire le lien sur l’ensemble des paradigmes

Le changement de paradigme

Un intérêt majeur de la spirale dynamique est de penser le changement : où en est l’organisation, comment la faire évoluer ?

C Graves a mis en évidence, de façon statistique, qu’il n’est pas possible de sauter un niveau. Par exemple, une organisation à dominante orange (succès individuel) ne peut pas passer à une vision jaune (pensée complexe) en sautant le vert (harmonie collective). Don Beck a utilisé cette logique des étapes successives pour théoriser et accompagner l’évolution de l’Afrique du Sud post-apartheid.

Il y a deux façons principales de passer d’un paradigme à un autre : l’apprentissage progressif et le choc brutal. Dans les deux cas, la progression au niveau de complexité supérieure est soumise à conditions (capacités intellectuelles, désir d’évoluer, gestion des obstacles, assistance, …).

L’apprentissage : sortir de sa zone de confort

Chaque individu progresse par appropriation. Au fil de sa vie, il acquiert les niveaux de complexité dominant là où il vit : famille, école, université, entreprise, …

Au-delà, c’est l’effort continu de sortie de la zone de confort qui peut permettre la poursuite du développement. C’est la logique de la démarche de maîtrise personnelle.

La remise en cause brutale de la vision du sens du monde

Chacun reste dans son paradigme dominant tant que celui-ci porte ses fruits. En cas de choc brutal, l’individu peut remettre en cause sa vision du monde et du sens de sa vie. S’ensuit une phase de creux : le paradigme dominant est perçu comme inopérant. L’individu tente souvent un retour aux anciennes recettes des niveaux antérieurs.

Si les conditions sont favorables (capacité mentale, résolution des freins, …), le passage au niveau supérieur est possible. Un insight, un aperçu du niveau supérieur vient généralement provoquer ou faciliter ce changement.

La stabilisation après le changement

Les changements de paradigme sont souvent très marquants pour les individus. Cela coïncide souvent avec une évolution de la situation familiale, un choc psychologique, une bifurcation professionnelle, …

Après le changement, une phase de stabilisation au nouveau niveau de conscience a lieu. Du moins jusqu’à la prochaine remise en cause. Pour ma part, ce blog est un outil pour approfondir le paradigme jaune, celui de la pensée complexe.

Pour aller plus loin, en français : 
- Livre de F et P Chabreuil : La Spirale Dynamique
- Livre de F et P Chabreuil : La Spirale Dynamique : Comment les hommes s'organisent et pourquoi ils changent
- Site web de ces auteurs : la spirale dynamique
Crédit photos : Foter.com